Pierre François Néron
Prêtre Lazariste, Martyr, Saint
1818-1860

Pierre-François Néron, né à Bornay (Jura) le 21 septembre 1818, se sentit assez tard appelé au sacerdoce et à l'apostolat. Il avait vingt ans lorsqu'il entra au petit séminaire de Nozeroy. De là, il passa au petit séminaire de Notre-Dame, à Vaux-sur-Poligny, puis au grand séminaire de Lons-le-Saunier. Entré laïque le 1er août 1846 au Séminaire des Missions Étrangères, il reçut l'onction sacerdotale le 17 juin 1848, et partit le 9 août suivant pour le Tonkin occidental.

Arrivé à sa destination après maints incidents de route, le 28 mars 1849, il étudia la langue au collège de Ke-vinh (Vinh-tri), et, vers la fin de l'année, fit ses premiers travaux dans la paroisse de Hanoï. En 1850, il accompagna Mgr Retord dans le district de Kim-son, et, en 1852, fut chargé définitivement de cette région. Vers le milieu de 1854, nommé supérieur du séminaire de Ke-vinh, il y enseigna la philosophie et les mathématiques. Il traduisit en annamite un ouvrage sur l'arithmétique, l'algèbre et la géométrie, travail demeuré manuscrit.

En 1855, il administra la région de Son-tay, et malgré ses précautions, sa présence finit par être signalée aux persécuteurs. Obligé de fuir, il faillit un jour mourir de faim dans la forêt où il s'était réfugié. Peu après, les chrétiens effrayés refusèrent de le nourrir, afin de le forcer à quitter leur village. En 1859, et pendant la première moitié de 1860, il passa tout son temps à la recherche d'un asile. Les païens retrouvaient toujours ses traces. Dans la nuit du 5 au 6 août 1860, il fut arrêté par traîtrise à Yen-tap, et emprisonné à Son-tay.

Durant sa captivité qui dura près de trois mois, il se priva volontairement de toute nourriture pendant 21 jours, et à l'étonnement général il n'en ressentit aucun mal. Il subit plusieurs interrogatoires, et déclara hautement devant les juges qu'il était venu au Tonkin dans le but d'y prêcher l'Évangile ; pour ce motif il fut condamné à mort. Le 3 novembre 1860, il fut décapité près de Son-tay. Il a été déclaré Vénérable par Léon XIII le 13 février 1879, et Bienheureux par Pie X, le 11 avril 1909 ; les solennités de sa Béatification ont été célébrées à Saint-Pierre de Rome le 2 mai suivant.

 

 

pour toute suggestion ou demande d'informations